Les Raisins de la colère de John Steinbeck
Priceminister

Les Raisins de la colère


57
1 5

Gallimard (Editions)  | Collection Folio Publié le 09/05/72 Genre Romans Format Livre de poche EAN 9782070360833
Le soleil se leva derrière eux, et alors... Brusquement, ils découvrirent à leurs pieds l'immense vallée. Al freina violemment et s'arrêta en plein milieu de la route. - Nom de Dieu ! Regardez ! s'écria-t-il. Les vignobles, les vergers, la grande vallée plate, verte et resplendissante, les longues files d'arbres fruitiers et les fermes. Et Pa dit : - Dieu tout-puissant ! ... J'aurais jamais cru que ça pouvait exister, un pays aussi beau.

Les critiques des internautes

  • Nicolas

    par Nicolas (Lecteur) -

    Chef-d'oeuvre


    Oeuvre majeure du 20 siècle. Ce livre relate les conséquences de la crise de 1929, concomitante à la modernisation de l'agriculture, la misère qui en découle et la terreur quotidienne pour une famille de ne pas pouvoir manger à sa faim.
    Voir tous ceux qui recommandent
  • Pas de critique négative

Ce qu’en pense la communauté

57 votes


5 critiques Aucun commentaire 21 souhaits de lecture


Vous n'êtes pas connecté. Connectez vous pour filtrer par votre réseau

  • picto
    Nicolas

    Nicolas (Lecteur) - Il y a un an

    Chef-d'oeuvre


    Oeuvre majeure du 20 siècle. Ce livre relate les conséquences de la crise de 1929, concomitante à la modernisation de l'agriculture, la misère qui en découle et la terreur quotidienne pour une famille de ne pas pouvoir manger à sa faim.

  • picto
    Pascal Giraud

    Pascal Giraud (Libraire) - Il y a 2 ans

    Attention chef d'oeuvre !


    Un livre bouleversant !
    S'il fallait n'en choisir qu'un...
    L'histoire d'une famille américaine durant la Grande Dépression, fuyant l'aridité et la faillite de l'Oklahoma pour l'Eldorado californien et qui ne récoltera que misère et colère.
    L'écriture est sublime, les personnages inoubliables, les paysages magnifiques et Steinbeck recevra le Prix Pulitzer pour ce chef d'oeuvre.
    Aprés quoi il sera temps de se plonger dans ses autres succès : A l'est d'Eden, La Grande Vallée, La perle...

  • picto
    minedecrayon

    minedecrayon (Lecteur) - Il y a 2 ans

    Envoutant


    Un de mes livres préférés. Une écriture que j'aime mais ici quelle force, quelles émotions, quels paysages magistralement décrits!Sur un fond historique en plus!!!Un grand livre!

  • picto
    Gaëlle Laverlochère

    Gaëlle Laverlochère (Lecteur) - Il y a 2 ans

    Une grande fresque


    Ce roman est une grande fresque familiale et historique. L'histoire se déroule en effet pendant la grande dépression. On suit avec force et bonheur, la vie de cette famille contrainte de quitter son Oklahoma pour la Californie, terre de promesses. A lire.

  • picto
    Nicolas Coupannec

    Nicolas Coupannec (Libraire) - Il y a 2 ans

    Un récit profondément émouvant


    Evitant tout misérabilisme, Steinbeck nous raconte avec chaleur l' espoir, le courage, la solidarité de ces déracinés partis à la recherche de terres vers l' Ouest américain. C'est magnifique et humain. Un livre antidote au "Voyage" de Céline publié quelques années auparavant de l' autre côté de l' Atlantique...

Le parcours de John Steinbeck

John Steinbeck est né dans un famille modeste de Californie le 27 février 1902 et décédé le 20 décembre 1968 à New-York. Il a laissé une œuvre littéraire très riche qui lui a valu l'obtention du Prix Nobel en 1962. Toutefois ses débuts en littérature ne furent pas faciles, ses premiers écrits ne rencontrant que peu de succès. C'est avec "Tortilla Flat" (1935), roman mettant en scène avec humour une communauté américano-mexicaine pleine de vie, que son talent commence à être reconnu. Ce succès se confirme "Des souris et des hommes" en 1936 et surtout avec la parution du roman "Les raisins de la colère" en 1939. Très conscient des problèmes sociaux et économiques rencontrés par son pays, l'auteur met en scène des personnages confrontés à la grande dépression qui touche alors l'Amérique. Le succès des "Raisins de la colère" est immense et l'ouvrage reçoit le Prix Pulitzer en 1939. Toutefois, une partie de la classe politique qui trouve son ton trop critique, l’accueille avec méfiance jusq

Ses lecteurs

Ils l'ont lu
  • Gaëlle Laverlochère
  • Romain Plyer
  • Nicolas Coupannec
  • Pascal Giraud
  • Catherine D

Dans le même univers

  • Le Désespéré de Léon Bloy
  • LES CHANTS DE MALDOROR de  Lautréamont
  • La Mémoire double de Igor Bogdanov